Actualité

Terrain viabilisé : qu'est-ce que c'est et combien ça coûte ?

 
Vous cherchez un terrain pour faire construire, et la notion de terrain viabilisé vous intrigue ? Quelques explications pour bien différencier les terrains à bâtir et pour comprendre les éléments qui fondent le prix d'un terrain viabilisé.
Qu'est-ce qu'un terrain viabilisé ?


La loi française indique que la viabilisation d'un terrain consiste à y apporter les raccordements et les réseaux nécessaires pour y habiter. En somme, un terrain viabilisé doit être relié au réseau routier et raccordé au réseau d'eau potable, d'eau usée, d'électricité, de téléphone et éventuellement de gaz.

On notera, c'est important, que rien n'oblige le propriétaire du foncier à bâtir à le viabiliser. Cette opération relève d'un choix purement commercial de sa part : un terrain viabilisé se vend plus cher et plus vite que son équivalent non viabilisé.


L'importance du certificat d'urbanisme


Le propriétaire d'un terrain constructible désirant viabiliser ce dernier doit s'adresser au service urbanisme de la mairie de la commune concernée et demander un certificat d'urbanisme. Ce document administratif officiel précisera les conditions de raccordement du terrain aux différents réseaux et les taxes inhérentes à celui-ci. Le coût de la viabilisation intègre en effet diverses taxes, comme la taxe locale d'équipement (TLE) ou de préparation raccordement égout (PRE). Le montant varie d'une commune à l'autre.

Le certificat d'urbanisme permettra de faire établir les devis nécessaires par les sociétés spécialisées. Le coût global de la viabilisation est directement lié à la configuration de la parcelle et à sa situation par rapport aux réseaux existants. Cette opération atteint fréquemment plus de 10 000 € et demande plusieurs mois. Le propriétaire ou l'acheteur entendant la conduire a tout intérêt à la planifier précisément. Une opération de viabilisation complète coûte a minima 5 000 € et au maximum 15 000 €, sauf cas très particulier.


Combien coûte un terrain viabilisé ?


Si le prix d'un terrain est extrêmement variable d'un département à l'autre et d'une parcelle à l'autre, on estime qu'un terrain viabilisé se vend en moyenne 49 % plus cher. Une opération somme toute très rentable pour le vendeur du foncier à bâtir. L'acquéreur y trouve aussi son intérêt : en achetant un terrain déjà viabilisé, il a l'assurance de disposer des commodités nécessaires à sa vie future sur celui-ci. Son constructeur n'a plus qu'à construire la maison sur le terrain et à la raccorder aux diverses arrivées présentes.

Le prix d'un terrain constructible non viabilisé sera nettement inférieur. Cependant, si la perspective de travaux supplémentaires ne vous enchante pas, optez pour un terrain viabilisé ou certifié. L'achat d'un terrain non viabilisé peut parfois réserver de très mauvaises surprises en termes de surcoût global. En optant pour un terrain déjà viabilisé, certes plus cher, vous faites le choix de la sécurité. Si vous êtes tombé sous le charme d'un terrain non viabilisé, obtenez cette sécurité en exigeant le certificat d'urbanisme et une évaluation minutieuse de la viabilisation.