Actualité

Choisir le meilleur moment pour acheter

 
S’il est une vérité absolue dans l’immobilier, c’est celle-ci : acheter son logement est plus intéressant à long terme que le louer… à condition de l’acquérir au juste prix et au bon moment ! Voici toutes les clés pour savoir si c’est le cas.
Choisir le meilleur moment pour acheterAnalyser le marché


L’analyse du marché de l’immobilier est le premier facteur de décision. L’idéal, en théorie, est d’acheter quand les prix sont au plus bas. Mais en pratique, il est difficile, avant que la courbe ne s’inverse, de déceler avec précision son plancher le plus bas. De plus, c’est une arme à double tranchant si vous devez vendre votre bien pour en acheter un autre. En revanche, lorsque les prix sont surévalués, en cas de « bulle » immobilière, s’il est avantageux de vendre, mieux vaut s’abstenir d’acheter.


Surveiller les taux de crédit


Le taux de crédit est le deuxième facteur déterminant dans l’achat de votre logement. Son évolution ne modifie pas uniquement les intérêts de votre prêt : un taux d’emprunt bas réduit l’apport personnel que vous devrez fournir pour qu’une banque accepte votre dossier. Pour se faire une idée, dans le courant de l’année 2015, les taux de crédit immobilier sont passés de 3,5 % à 2,5 %, un taux très avantageux pour acheter une maison ou un appartement.

Dans le cas des primo-accédants, la décision d’acheter est aussi déterminée par les conditions d’accès au prêt à taux zéro (PTZ), réajustées chaque année. Ce prêt sans intérêt peut financer une part de votre investissement, entre 18 % et 40 % de la transaction totale selon les situations financières. Depuis le 1er janvier 2015, le PTZ est élargi aux logements anciens, à la condition de réaliser des travaux de réhabilitation à hauteur de 25 % du coût de l’investissement.


Évaluer sa situation personnelle


Dans votre situation personnelle, tous les signaux sont-ils au vert pour acheter ? Les revenus cumulés du ménage, la présence d’un ou de deux CDI dans le foyer, la qualité des garants ou le montant de l’apport personnel (10 % du prix du bien minimum) sont les facteurs essentiels qui inciteront une banque à vous financer. Une bonne visibilité sur vos projets personnels et professionnels est également indispensable pour concrétiser un désir d’achat de logement.